2013 Vannes

Vannes - la Bretagne, le golf du Morbihan, une région magnifique.

Après quelques mois de préparation et plusieurs visites à Vannes, voilà que notre rassemblement annuel se concrétise. Pour les organisateurs le rassemblement a commencé le jeudi 13 l’après-midi, car dès vendredi matin des RVs devaient arriver. 

Nous nous sommes donc donné RDV sur l’aérodrome de Vannes jeudi après-midi. Alain G. est arrivé de St. Brieuc avec son épouse dans son RV6 et Michèle D. depuis Chavenay dans son RV8. Jean-Marc G., les parents de Bastien L. (Bébert et Véronique) et Philippe C. étaient présents pour nous accueillir. André B. et Jean G. de l’aéroclub de Vannes étaient également là. Après enregistrement à l’hôtel B&B, d’un très bon rapport qualité prix, nous sommes allés chez les parents de Bastien boire un pot d’accueil, en quelque sorte le top départ des festivités. Une chose nous a frappés chez les parents de Bastien – une bibliothèque pleine de livres sur l’aviation. Il y en avait pour tous les goûts – depuis le début de l’aviation jusqu’aux plus modernes. Manifestement, chez les L. on aime l’avion – ce qui s’est concrétisé par la réalisation de l’extraordinaire RV8 de Bastien, de loin le plus beau et le plus performant des RVs en France, et qui fait de l’ombre à la plupart des RVs que l’on peut voire à Oshkosh hormis d’éventuels bêtes de concours dont les américains sont friands.

Nous sommes ensuite tous allés à la brasserie du célèbre Hôtel-Restaurant « LE ROOF » situé les pieds dans l’eau sur la presqu’ile de CONLEAU en plein golfe du Morbihan. D’un excellent rapport qualité prix, nous avons mangé des choses de la mer - nous nous sommes régalés, cela accompagné évidemment de bons vins blancs. Le plaisir de nous retrouver était surtout au RDV car cela doit faire quelques années, au moins 5, que nous nous retrouvons ainsi une fois par an via nos rassemblements pour partager notre passion de voler en RV. La journée étant longue du fait des voyages des uns et des autres, nous sommes allés à nos hôtels respectifs pour un bon dodo.

Le lendemain vendredi retour au terrain pour lancer les préparatifs du rassemblement. L’équipe de l’aéroclub de Vannes avait déjà fait un gros travail. Les tables et bancs étaient là, prêts à être mis en place, les avions dans le hangar ont été mis dehors pour l’installation des tables et bancs, l’accueil enregistrements a été mise en place avec Sylviane et Marie-Pierre, les consignes de parking des avions données et les parqueurs avec leurs chasubles et radios postés à des endroits stratégiques, et les retrouvailles premier jour du rassemblement ont commencé.

Très rapidement des avions sont arrivés, les premiers étaient des anglais, et belges. De vieilles connaissances comme David B., Richard W., Stan H., Eddie avec son RV8 G-IGHT, Greg S.et bien d’autres. Puis les français ont commencé à venir, en avion et en voiture : Eric R., Alain S. était déjà là pour prêter main forte, les Cordier qui ont déménagé dans le pays de Vannes étaient là depuis jeudi, et beaucoup d’autres. A midi nous avons mangé quelques sandwichs - nous n'étions qu'une quinzaine – puis tout a commencé à se précipiter. Déjà il fallait organiser le parking avions afin de pouvoir en caser environ 50. Nous avons donc commencé à les mettre en quinconce ce qui nous donnait la place pour 60 à 80 avions. 


Nous en attendions un maximum de 50 mais qui sait, la météo aidant, certains qui ne s’étaient pas enregistrés auraient pu choisir de venir, question de voir sur place comment se déroulait notre rassemblement. Du côté enregistrement Sylviane et Marie-Pierre n’ont pas chômé car il fallait noter les arrivants, leur donner les tickets repas, leur donner le traditionnel cadeau de bienvenue, cette année une bourriche Belle-Iloise, encaisser le règlement correspondant, répondre aux questions de logistiques qui pouvaient se poser, bref, un travail méthodique et crucial au bon déroulement du rassemblement.


Vendredi soir les choses ont commencé à se préciser. Après un après-midi à parquer les avions, enregistrer les arrivants et en général assurer l’intendance, notamment le transport aux hôtels avec le minicar (merci Jean-Marc), nous avons mis les tables et bancs en place. Vers 18h00 notre Bastien arrive de Berlin – d’une traite – pratiquement 4 heures de vol. Sa mère et son père étaient là, tous sourires et heureux de revoir leur fils après une absence de quelques semaines passées en stage chez Xtreme en Allemagne.

Puis au grand soulagement de tous, nous nous sommes mis à table pour diner. Parmi les anglais, une petite requête, qu’en est-il du karaoké. Ils avaient le souvenir du vendredi soir de Nuits St. Georges, très arrosé, qui est devenu une soirée épique et restera gravée dans nos mémoires – mais Thierry B. notre constructeur animateur de Nuits St. Georges était absent, peut-être que l’année prochaine… 

Le lendemain samedi les choses sérieuses ont commencé avec l’arrivée de beaucoup de français, en RV, en avion de club ou perso (Virus, Ruby, Cessna, PA28…) et en voiture. Les deux mots du jour étaient retrouvailles pour ceux qui ont déjà assisté à des rassemblements du VCF et découvertes pour les constructeurs dont le rassemblement de Vannes a été l’occasion de finalement voir un RV de près et pour certains heureux élus, de faire leur premier vol en RV. Il fallait noter également la présence de constructeurs potentiels venant quelques fois de très loin en voiture pour glaner le plus d’informations possibles à la source. La météo nous a heureusement favorisé ce qui a permis à Bastien de sortir son avion et de nous faire une jolie démonstration de voltige. Décidément, il assure. Quant à Jean-Marc, il n’a pas arrêté de faire des navettes, principalement au profit des anglais, qui se sont montrés particulièrement reconnaissant de l’hospitalité dont ils ont bénéficié.

 Nous avons en grande partie déjeuné sur le terrain samedi midi mais nous étions relativement peu nombreux (près de 80 tout de même) car beaucoup avaient opté pour visiter la très belle ville qu’est Vannes, les anglais en particulier. Notre traiteur a assuré – il nous a fait des assiettes froides particulièrement copieuses suivi d’un cochon grillé succulent et du dessert qui va bien. Il y en avait à revendre – tous étaient repus. D’autres ont choisi de faire un petit tour avec leur avion pour voir le golfe du Morbihan. Quant au reste, du farniente sur le tarmac à inspecter les avions des uns et des autres, à parler avion entre constructeur et pilotes, à échanger des expériences, à baigner dans le bruit des moteurs, de l’attente pour faire le plein de 100LL, bref, à s’imprégner de tout ce qui de loin ou de prêt respire l’aviation Van’s.

Puis l’heure de notre AG annuelle a sonné. Nous nous sommes réunis à plus de 20 membres dans la salle de l’aéroclub pour évoquer la vie du club et prendre quelques décisions pour assurer sa pérennité. Il suffit de dire que nous étions contents de nous retrouver une fois de plus. La réunion à peine terminée, nous sommes allé dans l’aérogare récemment rénové où nous attendaient les responsables de l’aérodrome (SEVA) – ils nous ont offert un pot, tous ceux qui ont assisté au rassemblement étaient conviés. Il faut dire qu’ils ont bien fait les choses – petits fours délicieux, cidre ou Kir, et un plaisir manifeste à nous;

Le soir nous sommes allés à nos hôtels nous changer car le diner de gala traditionnel nous attendait. Vers 20h30 nous sommes arrivés à peu prêt tous en même temps au restaurant « CAP OUEST ». Au décompte final nous étions 73 ce qui est ni trop ni pas assez, juste le bon nombre pour qu’il y ait une certaine intimité et de l’ambiance. La salle était grande et bien remplie, des tables de 8 à 12 personnes ont permis à des groupes de se retrouver, par ici des anglais, par là des personnes de Nangis, de Vannes, des vieilles connaissances, le groupe de St. Brieuc, et j’en oublie. Bref, de quoi assurer que tous puissent passer un bon moment. Puis nous avons renouvelé avec la tradition de remises de prix. Ken S. de Van’s Aircraft nous ayant généreusement offert des polos et casquettes Van’s, après le dessert et avant le café, des prix ont Michèle, Alain et Philippe C. de Volez ! ont effectué la cérémonie des prix.

Nous avons commencé par le traditionnel prix Jean-Michel FALLOUX, que nous avons octroyé à Bastien L. Son RV8 est remarquable par sa déco et est très performant. Bastien méritait pleinement ce prix. Puis le jury a accordé le prix Joël BENETE au RV7A Belge OO-157 de Bernard Van de Jupe – son avion est vraiment très beau. Ensuite Philippe Cordier à accorder le prix Volez ! au RV9A F-PVBB de Bernard Besnier, sa machine est particulièrement réussie. Le dernier prix particulier était le Prix Spécial du Jury pour démarche particulière. Ce prix a été accordé à l’aéroclub de St. Brieuc pour leur RV9A F-PSBA du fait des modalités de sa construction. Trois bénévoles plus la mécano on œuvré 3½ ans pour construire et remettre au club un avion très bien construit, avec un intérieur fini d’une qualité industrielle et une avionique moderne (Dynon SkyView), destiné à l’école et aux voyages. L’avion à peine mis en exploitation, plusieurs instructeurs ont été lâchés dessus ainsi que plusieurs membres et la liste d’attente est longue...

Pour la suite nous avons remis des prix à chacun des plus beaux de chaque type de RV présent, notamment les 5, 7, 8 et 9. Notre jury a un peu confondu les 6 , 7 et 9 et donc un peu « mélangé les pinceaux », mais en définitive les lauréats ont été satisfaits de se voir octroyer une reconnaissance pour avoir construit une belle machine. Le RV6 F-PRVM de Barry W. a reçu le prix du plus beau RV6. Le jury a ensuite octroyé le prix du plus beau RV7 à Lionel Laurent pour son F-PJLL qui en définitive est un RV6 mais comme Barry W. n’a pas assisté au diner, les choses sont rentrées dans l’ordre. Le prix du plus beau RV8 à été octroyé à Eddie pour son G-IGHT « Eddie’s Delight », bien mérité, de plus Eddie est un vieil habitué des rassemblements VCF. Le prix du plus beau RV9 a été octroyé à l’avion belge OO-157 de Bernard Van de Jupe mais qui en définitive est un RV7. Puisque le prix du plus beau RV7 a été octroyé à un RV6, une fois de plus les choses rentrent dans l’ordre. Et comme le prix spécial du jury a été octroyé au RV9A de St. Brieuc, tous les types d’avions ont été récompensés, ce qui a satisfait l’audience. Sur ce après une longue journée pleine d’événements, nous sommes rentrés dans nos hôtels, campings, chez soi… 

Le lendemain dimanche, jour du départ, notre traiteur nous a apporté nos sacs pique-nique et chacun à son rythme s’est préparé au départ. La météo s’annonçant exécrable pour lundi, nous avons pratiquement tous opté de partir dimanche. Donc à nos avions, direction pompe à essence qui par ailleurs pourrait bénéficier d’une meilleure organisation de la part de l’aérodrome – procédure longue et complexe lorsqu’on n’a pas la carte Total. L’attente était vraiment trop longue. Derniers au revoir, bisous, bisous, remerciements, ranger un peu tout, et sous une météo acceptable quoique plafonds limités à 2000 pieds entre Vannes et St. Brieuc, nos avons mis un terme à ce rassemblement en poussant la manette des gaz puis à 2700 t/m, décollage en un rien de temps comme le font les Van’s.

Le départ du dimanche était sans doute une bonne idée, car un équipage anglais de RV7, parti le lundi en début d’après-midi de Vannes, a été pris dans un orage très violent avec des grêlons gros comme des balles de ping-pong. Résultats : une très grosse frayeur et un trou de 20 cm dans le pare-brise. Là, une fois de plus, l’Aéro-club du Pays de Vannes à démontré son hospitalité et son efficacité en pratiquant une très belle réparation provisoire qui permettra à nos amis anglais de rentrer en toute sécurité.

Il nous reste plus qu’à continuer sur notre lancée et avec un peu de chance, trouver les bonnes âmes qui voudront renouer avec cet événement sur un autre aérodrome en dédiant de leur temps pour le plaisir de beaucoup.