Blog

Mise en croix à St Jorioz près d'Annecy du RV7 d'Alain van severen..

C'est par ce magnifique jeudi 20 avril ensoleillée qu'Alain, Jean Marc, Laurent, Marc et Sylvain se sont réunis pour la mise en croix du RV7 d'Alain à St Jorioz. Celle-ci s'est effectuée dans son jardin sous les regards ebahis de ses voisins...

Très bientôt l'avion sera tranféré à Annecy pour les derniers travaux avant le premier vol que nous souhaitons tous très bientôt pour lui permettre de venir à Roanne en vol !




L'opération s'est très bien déroulée grace à un rodage certain et du fait que les boulons d'Alain étaient très bien préparés et sont rentrés "tout seuls"




Il ne vole pas encore mais il a déjà le RV grin !..




Des nouvelles du Voyage Espagne Portugal 2017


Les dates retenues sont finalement du lundi 4 au mardi 12 septembre 2017
10 équipages ont répondu à l'appel : 1 RV4, 3 RV6A, 1 RV7, 1 RV7A, 2 RV8 et 2 RV9A.

Ci-dessous le programme qui est maintenant bouclé (sauf imprévu méteo..) :

  • Jour 1 : RDV à Lézignan-Corbiere dans l’après midi pour « refiouler" avant l’Espagne. Visite de la Société Aerostyll. Soirée et nuit à Lézignan.
  • Jour 2 : Matin - Vol vers Castellon de la Plana. Arrivée pour le déjeuner. A.M -Vol vers Séville. Installation à l’hôtel - visite des alentours soirée libre.
  • Jour 3 : Visite en groupe de Séville avec un guide. Déjeuner ensemble. Soirée libre.
  • Jour 4 : Visite libre de Séville, shopping.  soirée libre.
  • Jour 5 : Matin - vol vers Cascais. Arrivée pour le déjeuner. A.M - Installation à l’hotel à Lisbonne. visite et soirée libre.
  • Jour 6 : Visite en groupe de Lisbonne  avec un guide. déjeuner ensemble. Soirée libre.
  • Jour 7 : Visite libre de Lisbonne, shopping. Soirèe libre.
  • Jour 8 : Matin - vol vers Burgos.  arrivée pour le déjeuner. A.M visite de Burgos. Soirèe étape.
  • Jour 9 : Matin : Vol vers Biscarosse. Déjeuner sur place gràce à notre membre Bernard Vorreux. Séparation du groupe dans l'après-midi.

Résultats examen FCL055 du 13 mars 2017

C'est avec plaisir que nous pouvons annoncer la réussite à l'examen de tous les particiants du VCF.



Annonce pour le rassemblement de roanne des 16, 17 et 18 juin 2017
Roanne 1rst Fly-in announcement 

Notre rassemblement annuel est le prochain événement marquant de notre Club et nous espérons qu'il soit une reussite. Cela dépend un peu de chacun, aussi je compte sur vous.

Voici la plaquette de présentation ainsi que la fiche d'enregistrement que nous vous demandons de nous retourner avant le 15 mai, accompagné de votre accompte le cas écheant.

Réservez vos chambres d'hôtel dés maintenant. Roanne est une petite ville et la capacité hotelière n'est pas énorme. Tous les prix des hotels listés ont été négociés avec la possibilité d'annuler sans frais la veille et pour certains le jour même de l'arrivée. Profitez-en !

Nous espérons vous voir très nombreux à cette grande manisfestation.

Vous trouverez ci-dessous les fichiers à télécharger.








Voyage en espagne en rV6A

Voici une petite vidéo de notre ami Bernard de Niort, résumant son voyage en Espagne en septembre dernier. Un avant gout de notre voyage Espagne/Portugal prévu en septembre 2017...





l'Examen FCL 055 autrement...

Beaucoup d'entre nous qui ont passé cet examen d'anglais par le biais de la DGAC n'en gardent pas un très bon souvenir...Ecoutes de bande nasillardes avec des casques de qualité médiocre, scénario en groupe et la gêne occasionnée par ceux qui parlent à côté.etc..
Il existe désormais une alternative par l'intermédiaire d'une société Belge implantée en France à Saucat près de Bordeaux. James Emery m'a expliqué sa façon de procéder et les avantages. Tout d'abord, pas d'écoute de bande ni de casque. L'examen, qui dure 15 minutes se fait individuellement et en face à face. Le candidat doit pouvoir emettre et collationner une quinzaine de messages inclus dans un petit scénario. Ensuite, un échange entre James et le candidat d'une dizaine de minute autour d'une photo, d'un metar ou d'un notam permet de valider le vocabulaire aéronautique. C'est tout ! Sur 50 candidats depuis son installation en mars dernier, seule 1 personne a été recallée. L'inconvénient c'est que c'est plus cher que par la DGAC. Environ 150 euros en individuel. Et c'est là tout l'intéret d'être au VCF. En se groupant nous allons pouvoir obtenir un tarif avantageux. James propose même un stage sur un WE comprenant une douzaine d'heures de cours et le passage de l'examen dans la foulée. Plus nous serons nombreux à être intéressés et moins la somme sera importante par participant. Pour une dizaine d'inscrit, on serait à moins de 100 euros. Afin d'obtenir un devis plus précis, je vous remercie de me dire qui est partant pour une session au printemps prochain.

Voyage Espagne Portugal 2017

Les RV’s sont de merveilleux avions faits pour voyager vite et loin.
Quand on peut le faire à plusieurs c’est encore mieux.
C’est pourquoi j’ai le plaisir de vous annoncer la création d’un voyage en 2017.
Pour ce premier parcours nous avons privilégié des étapes simples, des terrains pas trop busy, et…le soleil.
Notre but n’est pas un voyage « aéronautique » pur et dur mais plutôt un parcours récréatif où nos épouses prendront plaisir à nous accompagner.
La destination sera l’Espagne et le Portugal sur une durée de 7 jours.
Il ne s’agit pas d’un voyage organisé , mais plutôt d’un voyage en commun. Le rôle du VCF est de créer un parcours cohérent, avec des étapes offrant les commodités requises (Aérodromes avec 100LL, pas de handling, restaurant et hôtels à proximités), un choix d’hôtels avec possibilité d’annulation où nous pourrons tous nous retrouver ( ce sera à vous de les réserver avec les liens que nous vous fournirons), un choix de visites touristiques sur place ainsi qu’une aide à l’obtention des autorisations de survol nécessaires pour l’Espagne et le Portugal.
Les dates proposées sont du lundi 4 au dimanche 10 septembre 2017
Dans un premier temps j’aimerais connaitre les personnes intéressées afin de me faire une idée de la logistique à mettre en place.
Attention : Ce voyage est soumis à la possession de la qualification radio en  anglais FCL 055 et aux autorisations de survol nécessaires pour l’Espagne et le Portugal (c’est facile et nous vous y aiderons).

Ci-dessous une ébauche du programme qui reste à finaliser :

  • Jour 1 : RDV à Perpignan dans l’après midi pour « refiouler" avant l’Espagne.Soirée et nuit à Perpignan.
  • Jour 2 : Matin - Vol vers Castellon de la Plana. Arrivée pour le déjeuner. A.M -Vol vers Séville. Installation à l’hôtel - visite des alentours soirée libre.
  • Jour 3 : Visite en groupe de Séville ( mini bus ou guide) Déjeuner ensemble. Soirée libre.
  • Jour 4 : Visite en groupe de Séville. Déjeuner ensemble et soirée libre.
  • Jour 5 : Matin - vol vers Cascais. Arrivée pour le déjeuner. A.M - Installation à l’hotel à Lisbonne. visite et soirée libre.
  • Jour 6 : Visite en groupe de Lisbonne ( mini bus avec guide ) déjeuner ensemble. Soirée libre
  • Jour 7 : Matin - vol vers Burgos ou Matilla de los Canos arrivée pour le déjeuner. A.M vol vers Arcachon pour ceux qui le désirent (certains voudront rentrer directement chez eux).

Bâche 2 pour RV6,7 et 9

Une Nouvelle bâche est disponible pour nos RV's chez Bâche Création :

Il s'agit d'un ajout à la bâche initiale que je vous ai proposé cet été.


Elle a deux avantages :
-Fermer les deux entrées d’air situées de part et d’autre du cône d’hélice.
-Prévenir toute infiltration d’eau de ruissellement sous la verrière ( RV7 Ti-up principalement ).
Elle est fixée à la bâche principale par une bande Velcro.


Son prix public est de 150 euros.


Ramené à 125 euros pour le club si 10 de commandées.


Si vous voulez vous faire plaisir pour Noël…

Carte Vac aérodrome la tuilière

Suite à la création d'un fossé pour l'écoulement de l'eau, mise à jour de la carte VAC de la piste de notre président.

Vous y êtes tous les bienvenus ( PPR 24 h à l'avance ).


Télécharger la Carte VAC




Atelier électricité à la tuilière

Vendredi 18 novembre, un petit groupe de constructeurs se sont retrouvés au domicile de notre président et ont passé la journée à partager leurs idées sur le théme de l'électricite. Journée très chaleureuse autour du RV7 de Sylvain fraichement terminé. Une bonne piqure de motivation avant l'hiver...

Le compte rendu en format Pdf est disponible dans la rubrique accés membres, avec de nombreuses photos.



Passage bas à La Tuilière

Essai de Vidéo :

Passage bas du RV7 fraichement peint de Sylvain au dessus de la Tuilière..



Rendez vous à chateauroux-déols

En cette belle journée du 9 octobre 2016, une douzaine d'appareils ont participé à ce Fly'in sous l'impulsion de notre président Sylvain Andrieu.

Châteauroux a la particularité d'être placé dans le centre de la France, de permettre une escale gratuite aux avions de notre catégorie, et surtout, de posséder un excellent restaurant à 5 minutes à pied des pistes.

L'escale est en effet très réputée pour ses fruits de mer et son rapport qualité/prix "imbatable".



Notre président a profité de cette occasion pour livrer une grande partie des bâches réalisées par baches création pour ceux qui en avait acheté.

Les équipages, en provenance des 4 coins de France se sont quittés vers 16 heures.



Bâches sur mesure pour les RV6, RV7 et RV9



Nous cherchons tous à protéger du mieux possible notre cher appareil lorsqu’il est stationné. Pluie, soleil, poussière ont vite fait de faire souffrir les instruments de bord et la verrière.
L’un de mes amis, constructeur d’un magnifique gaz'ailes que certains ont souvent vu lors de nos rassemblements, est spécialiste de bâches en tout genre.C’est un perfectionniste de chez perfectionniste. Insatisfait de la qualité que l’on pouvait trouver en bâche avion, il a décidé de se lancer dans la fabrication de bâches sur mesures.
Mon RV7 a donc servi de cobaye pour réaliser une bâche commune aux RV6, RV7 et RV9 qui ont la même cellule.
Le tissus employé est un tissus hightech utilisé notamment par Airbus. Je vous joins sa fiche technique.
La bâche est hyper légère, imperméable et teflonée, ce qui évite une abrasion de la verrière.


Le prix d’une telle bâche est de 355 euros TTC livré.


Pour 10 exemplaires un prix de 300 euros nous est consenti ( livraison en un seul point ).

catalogue d'articles brodés aux couleurs du vCF

Bonjour à Tous,


Cela faisait un petit moment que j’avais envie de vous proposer des articles personnalisés aux couleur du Van’s Club de France. Nous formons une petite famille de constructeurs ; pourquoi ne pas l’afficher lorsque nous sommes en meeting, à l’aérodrome, ou tout simplement en famille ou entre amis ?
Très souvent nous portons des polos, achetés dans le commerce, et décorés pour la voile, le rugby, ou autres drapeaux, forts jolis d’ailleurs, mais qui ne touchent ni de prêt ni de loin à notre chère passion. J’ai même des polos avec des crocodiles…alors que je n’en ai pas à la maison !
Nous avons donc repris le logo du VCF créé par Michèle et Alain afin pouvoir le broder. Nous avons aussi créé une scène dynamique mettant en oeuvre RV4, RV8, RV7, RV6A ( nous n’avons pas pu mettre tous les modèles..)faisant penser à une course de pylônes du style de Reno ( à laquelle des Van’s participent d'ailleurs.

http://www.vansairforce.com/community/showthread.php?t=73286


Le résultat tient dans ce petit catalogue . C’est un début. Il pourra s’enrichir si il a du succès.
Les prix qui sont indiqués sont pour 25 pièces. Nous devons faire une commande groupée afin d’optimiser les frais de broderie qui représentent une grosse partie du prix total.
Nous n’avons pas ajouté de frais de port. Les livraisons se feront de la main à la main, dans un esprit associatif.
Pensez d’ors et déjà à la fin de l’année, aux cadeaux d’anniversaire…car nous ne pourrons pas réassortir les articles au coup par coup.
Envoyez moi vos commandes, sans règlement pour l’instant.
Vous avez jusqu’au 30 septembre maxi.
Bien amicalement
Sylvain Andrieu

Le F-PSED revient de peinture chez Aerostyll


La peinture est la touche finale qui determine une belle machine. Tout le monde le dit : Ne pas lesiner sur cette partie .

J'ai donc contacté Aerostyll sur l'aérodrome de Lézignan-Corbière près de Perpignan. Cette petite entreprise de 6 personnes s'est spécialisée dans la peinture avion de haute gamme. Jerôme Lerefait, le propriétaire, est un artiste très professionnel. Ce n'est pas pour Rien qu'il en est à plus de 10 RV's peints..

Je suis très très satisfait du résultat. Mon avion a gagné un prix cette année au rassemblement RSA de Vichy et je suis sur que c'est en grande partie gràce à la qualité de sa peinture.

Un nouveau RV7 en vol dans l'Allier

C'est le 5 mai 2016, vers 17 heures, que Sylvain Andrieu s'est envolé pour la première fois avec F-PSED.

"J'étais assez stressé par le fait que je décollais d'une petite piste en herbe mono-QFU de 550 m et que j'avais une expérience très basique du train classique. Mais tout s'est merveilleusement bien passé. Le roulage, que j'apréhendais à cause de ma formation sur Piper J3 et Cap 10, a été on ne peut plus simple, tant le comportement du RV est bon. Décolllage en moins de 100 m grace à la pente de ma piste. Ca pousse fort au décollage..."

Description de l'appareil :

  • moteur Aerosport Power IO375 M1S (195 CV basse compression) et 2 Pmags
  • Hélice Whirl Wind 200RV
  • Avionique : 2 Dynon Skyview complets et 1 Vertical Power
  • Capots et plenum de chez James Aircraft.
  • Intérieur complet chez classic Aero
Voir la vidéo du premier vol

Tables rondes sur les PMags les 2 Novembre 2014 à Lyon et 9 Novembre 2014 à Paris


Brad Devent, le patron d'EMag Ignition, fabriquant de PMags, a présenté les PMags en novembre, à Paris et Lyon, sous forme d'une table ronde informelle. Nous étions 15 à Lyons et 7 à Paris (le weekend du 11 novembre à probablement contrarié certains participans potentiels). Pour en savoir plus sur les PMags cliquez ici.

La réunion Paris s'est effectuée au Café de Flore quartier St. Germain des Prés le 9 Novembre à 15h00, 1er étage. Le cadre était assez extraordinaire. Nous étions assis aux mêmes tables que Sartre, Camus, et autres intellectuels qui ont marqué notre passé littéraire. Quant à Lyon la réunion s'est effectuée le 2 Novembre dans l'aéroclub de l'aérodrome de Pérouges LFHC.
Vous trouverez ci-dessous quelques notes concernant ce qu'il s'est dit lors de la réunion de Paris:

Qu'est-ce qu'une PMag - Il s'agit d'un allumage électronique pour moteurs Lycoming non certifiés 4 cylindres qui offre la particularité de ne pas dépendre du système électrique de l'avion une fois le moteur démarré. Elle s'installe et remplace physiquement une Slick ou Bendix. La PMag nécessite du courant extérieur lors du démarrage de l'avion mais une fois passés les 900 t/min elle génère son propre courant grâce à une dynamo interne actionné par le pignon à engrenage identique à celui d'une magnéto classique (Slick et Bendix).

Architecture de la PMag - La PMag se monte en lieu et place des magnétos standards. Elles se présentent sous forme d'un corps en alu boulonné contre la plage arrière (besoin d'être refroidies via un souffle d'air) et d'un capuchon qui contient les bobines. Ce capuchon est généralement fixé en prolongement de la PMag mais peut être monté ailleurs sachant que 3 fils électriques relient le capuchon au corps de la PMag. Donc, si l'espace arrière moteur est très restreint il est possible de monter les capuchons dans des endroits plus accessibles et d'effectuer les passages des câbles de bougies d'une façon plus aisée.
Pignons des magnétos - Les magnétos sont fournies sans pignons. Ceux-ci coûtent environ $310 chez Spruce ce qui porte le coût d'une Slick à environ $1450. Une PMag avec pignon acheté chez EMag Air coûte environ $1600 ($200 pour le pignon chez EMag Air). Attention à un point de détail - les pignons des magnétos à déclics sont différents de ceux des magnétos qui ne font pas de déclics. Les PMags utilisent les pignons identiques aux magnétos standards à déclic.
Avance de l'allumage - Lorsque la vitesse de la PMag est inférieure à 200 t/min elle n'apporte aucune avance ce qui correspond au rôle des mag à déclics. Au delà des 200 t/min elle contrôle l'avance selon un programme interne qui tient compte du régime moteur et de la pression d'admission.
Calage de l'alumage - La PMag se cale depuis le TDC-PMH (Top Dead Center - Point Mort Haut) et non 27° ou autres degrés d'avance. Le calage est très simple - une fois la PMag solidement fixée dans son socle sur la table arrière du moteur, il suffit de suivre une procédure qui consiste à souffler deux fois de suite dans le capteur de la pression d'admission. Cette procédure ne nécessite aucun appareil externe (music box) et de calage par rotation physique de la PMag. Le calage de la PMag s'effectue en moins de 5 minutes.
Câblage des PMags - La PMag allume deux bougies à la fois : la 1 et la 2 puis la 3 et la 4. Ceci s'appelle wasted spark, ou étincelles gaspillée. L'étincelle ce produit lorsque le piston est en haut pour détoner le mélange air/essence et lorsque il est en haut lors de l'évacuation de gaz de combustion. Ceci apporte la possibilité de vérifier la santé du câble et de l'allumage lorsqu'un problème survient du fait qu'une bougie ne présente pas une apparence normale. Il suffit d'intervertir les câbles pour établir l'origine de la panne - bougie ou allumage.
Bougies - les PMags sont totalement compatibles avec les Bougies aviation et automobile. Ces dernières sont 10 fois moins chères que leur contre partie aviation sans pertes de performances. De plus, du fait de l'énergie de l'étincelle d'une PMag beaucoup plus élevée que celle d'une Slick ou Bendix, il est possible d'écarter les électrodes jusqu'à environ 0,8mm alors qu'avec une magnéto classique l'écartement sera plus faible d'environ 50%. Par voie de conséquence la plage de mixtures susceptibles d'être exploitée est plus large. Il est donc possible d'appauvrir beaucoup plus (au delà de la température EGT max - Lean Of Peak)) qu'avec des magnétos standards et de ce fait obtenir des économies de carburant importantes.
Bougies Iridium (Fine Wire) - Les bougies Iridium coûtent 4 fois plus chères que les bougies standards. Elles sont réputées apporter un meilleur rendement du moteur. Les Iridium avion sont hors de prix, de $60 à $80 la bougie, les Iridium auto coûtent $9 ches Spruce alors que les standards coûtent $2. Il ne semble pas y avoir unanimité quant aux avantages de bougies Iridium cependant certains utilisateurs indiquent qu'ils ont trouvé une nette amélioration quant aux performances moteur. Donc à chacun de déterminer ce qui lui convient le mieux.
Dépannage rapide - Peter Pengilly en Angleterre, représentant d'Avery Tools, Gloucester Air Parts dispose en permanence de quatre PMags pour dépanner rapidement tout propriétaire de PMag qui aurait un problème.
Projets - EMag Air travaille sur une PMag six cylindres pour moteurs certifiés. Objectif printemps 2015.
Pour conclure, nos sommes nombreux à avoir installé des PMags sur nos RV en France. J'oserais avancer que nous en sommes tous très satisfait, moi-même (Michèle) aussi sur mon RV8 avec bougies automobile Iridium.


Un nouveau RV7 dans le ciel de Troyes


Voici ce que nous disent Laurence et Marc :


Bonjour à tous !
Ce 01/11/2014 je suis le pilote le plus heureux du monde !
1er vol avec mon RV7
Rien à dire tout à partager: Que du bonheur !
Sous l’émotion les mots manquent
Courage à ceux qui construisent ça vaut le cout !
Une pensée
Un peu de retombé des émotions et c’est que du plaisir.
Quelques détails :


- Le moteur : Lycoming IO360 A1B6 équipé de 2 PMAG
- Hélice : Wirlwind 74RV 
- Avionique :2 skywiew 7 et 10 pouces
- intérieur : sobre sans garniture
- Verrière coulissante
- peinture : diatex aero
- poids : 485 kg à vide (sans essence)
- durée de construction de 02/2012 à 01/11/2014 soit 2 ans et 9 mois
- 1er vol le 01/11/2014
Pour l’instant 5 vols soit 3 heures 10 et 9 atterrissages
Montée à 4000 ft
vitesse décrochage en lisse 48kt 
RV7 basé à TROYES

1ères impressions:
- facile
- décollage et atterrissage très court
- pilotage très précis
- la ...vitesse !!!! ( dernier vol en début de vent arrière à 202 kt de vitesse sol!)
Problèmes rencontrés et résolus ou pas encore :
- Calage des PMAG avec une hélice légère : il suffisait de lire la doc
- Dessous du capot, la peinture cloque au niveau des échappements : achat isolant chez Van’s
- Joint de jonction d’aile à repositionner.
- Forte inclinaison à gauche en croisière rapide: utilisation au maximum du trim d’aileron
Ce phénomène disparait quand le moteur est réduit ou vitesse + faible en dessous de 120 kt 
vérifications de faites : poids des ailes, calage de l’aile, des ailerons, du stab, bille au milieu, décrochage dans l’axe : RAS: est-ce le couple de renversement du moteur ?
Remarque le W !
et 40km autour du terrain pour les 15 1eres heures c’est petit !
Biz
Marc MENETRIER, Laurence DUVAL & Mayeul
RV7 F-WMYL et encore CP1320 F-PYJS !!

Oshkosh 2014 -petit récit par Michèle D.

Oshkosh, la Mecque de tout passionné d'aviation. Michèle y est allée - 6 jours à déambuler entre les stands, War Birds, avions historiques, conférences, stages de formation... Tout ceci est présenté sous forme d'un récit avec quelques photos, diaporama à suivre. Cliquez ici.

Encore un : premier vol du RV8 de Michael G.


"Compte rendu:
RV8 - 83107
IO-360-A1A avec une MT Propeller MTV2
1er vol le 24/06/2014 - RAS.
Bravo à Van's pour la qualité de leur plan.
- Vol effectué par un pote Thierry T. (qui aurait mieux géré la crise si celle-ci avait eu lieu),
- Rien à dire concernant le comportement de l'avion (rien à régler sur la cellule),
- L'hélice MTV2 est une hélice à moyeu court, du coup j'ai eu pas mal de boulot sur les capots moteur et l'échappement. Et ça continu, l'échappement se retrouvant trop prêt du capot inférieur, ce dernier brûle. Je dois refaire la partie inférieure pour l'éloigner des échappements.
- Problème de vapor lock au sol. J'ai 15 min. pour être en l'air à partir de la mise en route (avec une T°ext d'environ 26°C). En vol, tout va bien. J'ai isolé les conduites essences, mais ça ne change pas grand chose. Je vais essayer en isolant les parties de l'injection sortants de l'araignée pour voir.
Si vous avez des suggestions, ......
A part ça, l'avion est une tuerie, son comportement est remarquable, simple, sans inertie, précis, ... formidable.
Cordialement
Michaël"

Un RV8 leader de la patrouille Tranchant - 4 Fouga Magister.


Et bien oui, pendant quelques minutes, le RV8 de Michèle a servi comme leader de la patrouille de Fouga Tranchant. Un pur bonheur de partager quelques moments avec cet équipe très compétente et fort joviale. Cette aventure a commencé suite à un appel de Jean-Marie Urlacher, co-éditeur de la revue Info Pilote. Il recherchait un avion relativement rapide qui devait servir de plateforme pour filmer et photographier la patrouille. Le RV8 capable de 160 kts répondant à ses besoins, Michèle a de suite répondu oui avec grand enthousiasme. La prise de vue devait se faire la veille du meeting aérien de Pontoise fin mai.

Jean-Marie ayant équipé le RV8 de GoPro en bout d'aile et sur l'arrière en dessous, nous sommes partis à Pontoise où se trouvaient les quatre Fougas. La patrouille de France s'y trouvait également. Nous étions vraiment en bonne compagnie. Dès l'arrivée à Pontoise Jean-Marie s'est mis en rapport avec le leader de la patrouille Tranchant afin de cerner les possibilités de tournage et formaliser les détails du vol, ce qui a pris un certain temps. Par la suite Michèle s'est fait briefer par Frank de la patrouille l'idée étant que le RV8 vole en ligne droite, quelques évolutions lentes éventuelles, quitte à ce que les Fougas fasse leur évolution derrière le RV8.
Michèle décolle en 23 et fait rapidement un 360° pour survoler les 4 Fougas qui attendaient au seuil 23. Dès le passage vertical sur le seuil de la 23 les Fougas on mis les gaz et ont décoller pour vite rattraper le RV8 et se positionner derrière. Michèle a par la suite obéit aux ordres très précise du leader des Fougas, tout droit, 20° à droite, 30° à gauche et ainsi de suite puis ce fut le break. Les Fougas se sont majestueusement éloignés, libérés de la contrainte de voler à 150/160 kts, pour pouvoir s'épanouir en de belles évolutions afin d'effectuer les derniers réglages pour la présentation prévue le jour suivant.
Michèle s'est alors posé, les GoPro de Jean-Marie pleines de vidéos et son superbe Canon plein de photos. Quelque temps plus tard les Fougas sont rentrés. Jean-Marie, Michèle et les pilotes des Fougas se sont retrouvés pour échanger des commentaires sur le vol, vérifier les prises de vues, et en général jouir de ce moment privilégié. Cerise sur le gâteau, voilà que Franck, pilote de la patrouille Fouga, s'intéresse de prêt au RV8. Sur ce Michèle lui propose un vol, question d'appréhender ses qualités. Nous voilà donc repartis pour n petit vol - a peine décollé Michèle passe les commandes à Frank qui ne se fait pas prier pour faire quelques évolutions - boucles, tonneau barriqué, et évolutions grands angles questions de sentir l'avion. Il en fut ravi. Peut-être un jour sera-t-il un des nôtres aux commandes d'un RV8 ?
Et voilà, mission remplie, Jean-Marie et Michèle ont dit au revoir à tout le monde, promettant de se retrouver quelque part, puis sont montés dans le RV8 pour retour maison à Chavenay.
Photos Copyright de Jean-Marie Urlacher présentées avec son autorisation.

Encore un, dans les ciels de Bretagne - le RV9A de Philippe C.


Voici ce que nous dit Philippe : ce mail pour vous annoncer que j'ai effectué le premier vol de mon RV9A, à Vannes, le vendredi 02 mai.
Aucuns problèmes notoires. Le WE dernier, 4 heures de vol avec extension du domaine de vol sans les carénages :
approche de la VNE avec 160 kt à 2 580 RPM.
décrochages :
en lisse : 50 kt
1 cran de volets : 47 kt
2 crans : 45 kt
3 crans : 40 kt
Avion stable, pilotage doux, réactif à la profondeur. - croisière : 120 kt à 2 080 RPM, 140 kt à 2 250 RPM.
Amicalement, Philippe

Un nouveau RV8 dans le ciel français le 12 mars 2014



F-PIDR a volé le 12/03/2014 dans les ciels de la Bretagne. Félicitations à Christian R. "20 min à 2500trs et 155 KT sans les carénages.
ça marche. qqs bricoles à peaufiner." Pas très bavard Ckristian mais nous supposons qu'il est toujours la haut en faisant vrooommmm dans son bel avion.

Voyage fabuleux en RV7 dans les pays de l'Est

Un RV7 est polyvalent - atterrisages courts, terrains en herbe, voltige et voyages. Notre ami Frédéric L. cummule tous les atouts de cette magnifique machine. Nous l'avons rencontré à Argenton pour faire de la voltige, l'aile gauche équipé d'un triangle pour assurer l'horizontal, la vericale et les 45°, nous avons des photos de son avion à Megève, donc lâché altiport, nous le voyons sur des terrains en herbe piste courte, et voilà que maintenant il se paye un voyage sur une semaine en 14 étapes pour un total de 23+ heures de vol, jusqu'à la mer Noire en Bulgarie. Chapeau !!!
Vous trouverez un récit complet de son voyage et beaucoup de photos sur le
Forum Pilotes Privés.

Un RV ça sert à ça!

L'anticyclone des Açores étant bien installé nous ne pouvions pas louper l'occasion de faire un petit tour du côté des Alpes. Michèle D. est François D., instructeur montagne entre autres, sont donc partis tôt le matin en RV8 rouge Ferrari depuis Chavenay. Sur la route rien à signaler. Au niveau 75, ayant mixturé au maxi, nous affichions 30,5 l/hr pour 156 kts vitesse propre avec 21,8" de PA et 2400 t/min. Pas mal sans carrénages de roues. Mais on peut faire mieux en supprimant ici et là quelques sources de trainées.

Premier stop Châles les Eaux pour prendre de l'essence automate Total oblige à 2,10 €/l contre 2,26 €/l à Chavenay puis inversion des rôles, François aux commandes au décollage de Châles car c'est lui qui fera l'atterro à Megève, Michèle n'ayant qu'une petite expérience Megève vieille d'un an. Mais avant de quitter Châles il faut dire que les personnes dans le hangar à côté des pompes Total se sont montrées accueillantes ainsi que d'autres qui sont venu voir de prêt ce drôle d'avion rouge vif qui se donne des allures de petit chasseur.

Donc décollage de Châles cap sud-est pour le contournement du massif côté est de Chambery puis cap nord est pour une remontée vers Albertville, aujourd’hui aérodrome à usage restreint, pour enchainer directement sur la vallée qui mène à Megève avec vue sur le mont blanc qui se profilait au-delà. La vue après le long vol en plaine pour arriver à Châles était spectaculaire – ayant quitté Châles longeant les massifs, nous sommes vite arrivés au point November qui marque l’entrée de la vallée au fond de laquelle se trouve l’altiport de Megève. Entrée dans la vallée altitude 5600’ puis survol du terrain 5300' pour nous mettre en vent arrière altitude 5100’ 80 kts sachant que l’altiport est à 4800’. Base puis finale pour récupérer le plan suivi d’une descente à 70 kts lorsque le point d’aboutissement arrive niveau capôt. Arrondi puis remontée vers les peignes avant de réduire les gaz pour le touché. Un petit poil de gaz pour monter jusqu’à la plate-forme puis nous voilà sur le parking. Sur ce François propose de faire un tour de piste question de bien fixer les paramètres de TDP.

François étant un vieil habitué de Megève il fut accueilli par Jacques B. lui-même alors que Bruno, autre figure emblématique de Megève vol montagne, partait en Mousquetaire. Il était alors presque midi sous un ciel éclatant de bleu avec quelque petits cumulus sur les reliefs pour donner un peu de forme au ciel. La terrasse du restaurant attenant à l’aéroclub était pleine de gens manifestement heureux de jouir de cette très belle journée. Nous sommes descendus du RV8 puis sommes allés au restaurant. Assis à une table sous un parasol nous avons commandé notre repas – un petit fromage blanc à la ciboulette en entrée franchement délicieux suivi d’un rôti de filet mignon de porc puis une tarte aux abricots pour terminer. Dire que le matin même nous étions à Chavenay – ce n’est pas beau ça ?

Nous avions l’intention de faire quelques tours de piste pour que Michèle soit de nouveau lâchée Megève ce qui impliquait que Michèle passe devant, François derrière. Mais la position arrière d’un RV8 offrant très peu de visi avant, nous avons d’un commun accord décidé d’annuler cette tentative de lâcher. Nous avons alors pris comme alternative que François prenne les commandes pour aller faire un tour dans la région et dans la région il y a le Mont Blanc et la Vallée Blanche puis le glacier d’Argentières. Donc décollage vers 15h30 pour visiter ces sites magnifiques, nous étions pratiquement seuls, le spectacle entrecoupé de quelques cumulus mais suffisamment dégagés pour que nous puissions voir l’aiguille du Midi de prêt. Puis retour par où nous étions venus sauf que Chamberry Approach nous a un peu baladé vers Lyon avant que nous puissions mettre le cap vers le Nord.
Il nous restait pratiquement assez d’essence pour rentrer à Chavenay mais prudence oblige, nous avons décidé d’opter pour un arrêt Montargis – automate Total de nouveau. Vol ordinaire sans plus puis arrivée Montargis – piste en herbe en mauvais état, heureusement que je n’avais pas mis les carénages de roue. Le plein étant fait, nous étions à une demie heure de Chavenay puis retour maison avec la tête pleine d’images spectaculaires.

Friedrichshafen 2013


Friedrichshafen, quel bonheur, surtout de découvrir que Richard VanGrusven lui-même était là pour nous accueillir. Ce grand homme nous a écouté en toute simplicité et s’est profondément intéressé à notre association et à l’activité Van’s en France. Nous étions très flattés de recevoir une telle attention d’un home qui a tellement marqué la construction amateur.
Nous étions quatre constructeurs français à entourer M. Van’s : Alain G, Michèle D., Jean-Marc G. et Bastien L. Et à notre grande surprise, il connaissait l’avion de Bastien et avait entendu parler de lui. Quel honneur. Bravo Bastien, et bravo à ton père aussi puisqu’il a beaucoup travaillé sur l’avion.

Alain et Michèle sont allée à Friedrichshafen en voiture pour faire 2 jours d’aéro et 8 jours de tourisme – quel dépaysement. Pas besoin d’aller à l’autre bout du monde pour trouver des beaux sites et de l’exotisme, une matinée de voiture suffit. Sans rentrer dans les détails de notre périple, il suffit de dire que nous nous sommes régalés – tant de choses à faire, de châteaux, églises, musées à visiter, de paysages à admirer, gouter la cuisine allemande, et leur bière si bonne, et le lac de Constance, le Rhin, tout cela avec les Alpes en toile de fond…

Quant à Bastien, il est venu à Friedrichshafen avec son RV8 qui malheureusement n’était pas visible depuis le salon aéro car parqué de l’autre côté de l’aérodrome. Il partait ensuite sur Berlin. La classe.
Ken Russel que j’avais rencontré il y a deux ans était également présent. Quoiqu’il ne travaille plus chez Van’s Aircraft il leur donne un coup de main de temps en temps.
Autre français Van’s dans les parages, Philippe C., qui a fait un reportage pour la revue Volez ! Il était passé sur le stand Van’s plus tôt. Nous l’avons rencontré dans les couloirs se qui relève d’un petit miracle car le salon compte 11 sales relativement grande sur deux rangées.
Mais revenons sur Aero Friedrichshafen. Il s’agit de la manifestation aviation générale la plus importante d’Europe. Il y a certes un peu d’aviation d’affaire (Diamond, Beech, Cessna, Cirrus…) mais cela ne concerne que 2 halles sur 11. Le reste est du pur bonheur pour les constructeurs/pilotes de RV que nous sommes : Garmin, Dynon, Van’s, TruTrak, Finesse Max, beaucoup de moteurs, d’hélices, beaucoup de LSA, d’ULM, des services, des boutiques, vêtements, pilot shops allemandes, britanniques, des casquettes à faire graver (j’en ai deux rouge avec l’immat de mon avion brodé jaune pour frimer), et l’ambiance – nous y sommes restés deux jours mais un troisième jour n’aurait pas été de trop. Peut être ne pas y aller tous les ans, mais tous les deux ou trois ans cela vaut vraiment le coup. Toutes les nouveautés s’y trouvent, et beaucoup de monde avec qui parler. Bémol pour certains, il faut plutôt bien se débrouiller en anglais pour profiter de ce que les exposants peuvent nous dire mais nous avons été agréablement surpris de constaté que nous pouvions trouver des francophones sur 

Le RV9 de St. Brieuc a volé


Nous sommes le 15 avril 2013, date à marquer sur nos calendriers RV car le RV9A de l'aéroclub a fait son premier vol piloté par le très compétent Alain G., constructeur et pilote d'un RV6. Après 4 ans de travaux par trois membres et la mécano de l'aéroclub de St. Brieuc, le RV9A a finalement voler.
L’avion est destiné à l’aéroclub afin que les membres puissent jouir d’une machine moderne et rapide, pour des petits voyage en Bretagne, voir pour aller plus loin. Les Dynon ViewMaster apporteront aux PPL du club un renouveau par rapport aux tableaux traditionnels et le Van's RV9 un avion agile, performant, polyvalent qui sera le régal des pilotes.
Le RV9 de l'aéroclub de St. Brieuc, dans son hangar.

Visite chez Van's Aircraft

Lors d'un petit voyage du côté de Seattle je ne pouvais pas ne pas descendre dans l’Oregon, Aurora, pour visiter Van’s - 4 heures de route dans les paysages sublimes du nord-ouest américain. Ayant eu des échanges avec différentes personnes chez Van's tout au long de la construction et après dans le contexte du VCF il fallait que j'aille les voir. Je les avais appelés, les visites se font le matin et l’après-midi à 14:00. Je suis donc arrivée un mercredi après-midi par une journée de fin d'octobre pluvieuse. Première impression, l’aérodrome d’Aurora où se trouve Van’s est relativement important, des jets s’y posent.
 

Arrivée chez Van’s j’entre dans la sale d’accueil – beaucoup de photos, les noms des employés – Van’s n’appartient plus à Richard V. mais à l’ensemble des employés – et évidemment le RV12 et le nouveau RV14 en vedette.

Des mon arrivée dans le petit bureau d'accueil, j’ai été accueillie par quelqu’un puis s’est Ken Scott, le patron de Van’s lui même, qui est venu me faire visiter l’usine. Après être passés par une porte 'Employees Only' nous avons pénétré dans une zone pleine d'étagères où s'y trouvaient beaucoup de pièces dont les références m'étaient connues, comme F-806. J'imaginai déjà une employé Van's, une liste à la main, puisant dans les étagères puisant les pièces qui ont servies à la construction de mon RV8. Et tout de suite, Scott m’a dit que Van's n'avait pas de secrets et que je pouvais donc prendre des photos, ce que je n’ai pas manqué de faire. J'en ai extrait les plus marquantes.

Une des quatre machines qui découpent et percent nos tôles. Vous pouvez y voir une Trumatic 200 où s'y trouvent plusieurs toles fixées à son plateau mobile. Voir cette machine à l'oeuvre, comme tout robot, évoque une certaine magie. La tête porte outil se déplace à grande vitesse latéralement et en avant-arrière puis de temps en temps va changer d'outil en déposant celui qu'elle porte et en prélevant un autre.
 
Bob (mes excuses si ce n’est pas son prénom) sur une plieuse qui sert à plier les pièces une fois usinées. Contrairement à ce que nous pourrions penser, une bonne partie des pliages se fait manuellement à l'aide d'outillages qui permettent de correctement caler les pièces. Lors de ma visite, Bob calibrait le positionnement de l’outillage sur la plieuse via des mesures effectuées à l’aide d’un pied à coulisse. Sur la table on peut voir qu’un nombre important de pièces ont été pliées.
J’avais comme a priori des machines outils automatiques, récentes, qui sortaient des pièces à une cadence élevée mais cela n’a pas été le cas. La fabrication est un mélange d’automatisation et d’artisanat. La découpe/perçage se fait selon des techniques modernes : conception de la pièce sur ordinateur suivi par la création du programme qui pilotera la machine de découpe et de perçage. Par contre, modifier la pièce par le pliage d’un bord se fait manuellement.
 
On dirait des bateaux en alu posés verticalement. Il s'agit de fuselages Quick Builds qui après quelques modifications pourraient bien être transformés en petits bateaux de pêche - le prix ne serait alors pas le même. Van's ne stockant pas ou très peu de Quick Builds, ces fuselages ont déjà le nom d'un propriétaire inscrit dessus. On peut voir dans la photo 2 RV10 avec les cockpits en arrière plan, roses - la nouvelle couleur des capotages Van's - décision de leur sous-traitant.
En les regardant de près, la qualité du rivetage m'a frappé - tous les rivets frappés droits et dont la tête n'est ni trop écrasée ni pas assez. Vu la quantité de travail nécessaire à mener un projet Van's à terme, la possibilité de démarrer un projet depuis un Quick Build représente une économie de temps considérable. 

Ken devant une zone de stockage. On y voit des ailes, des caisses contenant des moteurs et d'autres paquets. L'ensemble correspond à des commandes clients, prêtes à être expédiées où en attente d'autres pièces pour la mise en caisse.
A la cadence actuelle, trois Van's prennent l'air tous les deux jours; beaucoup de RV10 et de RV12.
Et un grand merci a Ken Scott et au personnel de Van's qui m'ont accueillie très chaleureusement.
Et maintenant en anglais : And a big thank you to Ken Scott and to the Van's employees whom I met for their warm welcome during my plant visit.

Premier vol du splendide RV8 de Bastien Leroux.

Après deux ans et demi de travail, le RV8 de Bastien Leroux s'est finalement métamorphosé en un magnifique avion. Doté d'une déco hors pair, d'une avionique à faire palir un Airbus, et construit comme une Ferrari, F-PVRB (pas mal l'immat pour un RV8) a volé fin juin 2012. Voici ce qu'en dit Bastien :
Mon RV8 F-PVRB à fait son premier vol il y à quelques jours (photos de l'avion en pièces jointes). 
Avant de faire le bilan des premiers vol, je donne la liste des équipement principaux de l'avion (qui permet de justifier la masse):
Moteur: IO-375-M1S avec les allumages de chez Lightspeed Ignition
Hélice: Whirlwind 200RV
Equipé pour le vol dos (Christen)
Sellerie Classic aero design
Deux Dynon Skyview avec pilote automatique 
Vertical Power
Capots/ plenum et carénages de roues de chez James Aircraft
A vide ( avec parachute, casques, huile et quantité inutilisable de carburant) l'avion pèse 519kg. Soit environ 510 sans le parachute. 
Le centrage est bon (ouf...)
Premier vol le soir avec un temps correct et sans vent. 
Montée à 4000ft , températures dans le vert, tout semble bon. Un peu de mania, je le laisse prendre sa vitesse de croisière et remarque qu'il est symétrique et sans aile lourde. Je remarque aussi que le plenum semble très efficace en voyant que les CHT sont toutes identiques (405 en montée puis 395 en palier).
Essais décrochage en lisse, avec mi-volets et plein volets. Le comportement est sain et je ne décèle pas de buffeting ( les strakes aident surement). Plein volets je note 42-44kts indiqué
Descente rapide pour se reposer et je sens des chocs dans l'empennage. Je poursuis et le phénomène se calme dès que je descends sous les 120kts. 
Volets-Pompe-Phare je fais l'approche à 65-70kts et me pose sur la 08 en herbe de Vannes (LFRV).
Au sol après avoir eu le RV Grin, je fais le tour de l'avion pour trouver la source de mes "chocs dans la profondeur" et trouve rapidement que l'immatriculation provisoire en adhésif sous l'aile s'est partiellement décollée.
Les test se poursuivent et je note pour le moment sans les carénages de roues des montées proches de 3000ft/min et 190kts de Vp à 2500ft (toutes manettes devant).
Je me suis fait surprendre par les atterrissages avec le centrage arrière et m'y suis reprit plusieurs fois avant de réussir à le poser. Il me reste encore du travail avec un passager derrière.
Le seul problème que j'ai eu pour le moment est mon calage moteur sur la piste à cause d'un ralentit trop faible lors d'un "touch and go". Le temps d'annoncer à la radio le problème, ma pompe est restée sur ON ce qui a suffit à m'empêcher de redémarrer. 
Retour au hangar, on remonte le ralenti d'un quart de tour. On attends une demi heure le temps de laisser le moteur refroidir un peu et il est reparti.
Les CHT commencent à descendre et je suis maintenant dans les 350°F avec aucune différence de température entre les cylindres. Merci le plenum.
Il en est depuis à plus de 50 heures de vol.


N'est-ce pas qu'il est beau ? Et on sent la fierté de son constructeur/pilote.

Et un de plus! F-PKOK, le RV8 de Bruce W. a fait son premier vol fin mai.

Que dire de ce RV8 - sinon qu'il est très beau - et maintenant nous serons deux à parcourir les cieux de France et d'Europe dans de beaux oiseaux rouges. J'ai dit à Bruce qu'il faudrait que nous volions en patrouille - ce serait d'un chic...

Et voila, Michèle est allée voir les anglais - rassemblement LAA 2011 à Sywell.

Michèle est allée avec le RV8 à Sywell au nord ouest de Londres où le LAA (RSA anglais) tenait son rassemblement 2011. Hédi B., le président du RSA, l'a accompagnée. Mais avant, une halte à Blois pour le salon ULM s'imposait, donc départ à 9h30, une demi-heure pour aller à Blois où nous y avons rencontré une équipe RSA, notamment ceux qui ont préparé le rassemblement RSA 2011.

Reportage photos ici..

La French RV Factory en a produit encore un - le RV7 de Frédéric a pris son envol.


Profitant d'une alcamie entre deux cunimb, Frédéric s'est offert un des grands moments de sa vie d'aviateur. Un tour de check list, un coup de démarreur, un roulage jusqu'au point d'arrêt 23, un essai moteur puis l'alignement/plein gaz et c'est parti. Au retour Frédéric avait une vrai banane en guise de bouche - étonné par les performances de son oiseau, il n'en revenait pas.


Pour tout passionné d'aviation, cette photo illustre un très beau moment dans la vie de tout constructeur : le tas de ferraille s'est transformé en un bel oiseau. Certes il faut encore le peindre mais Frédéric voulait voler cet été et c'est maitenant chose faite.

Un RV8 en bonne compagnie.

Que dire devant deux si belles machines, un RV8 et un P51 qui se tiennent compagnie ? Mon copain Nick aux US (c'est Michèle qui parle), constructeur/propriétaire du RV8 Yellow Peril, s'est vu offrir un tour en P51 (tandem). Mais Nick ne s'est pas limité à le piloter une fois en l'air. Il l'a décollé et attérri après une formation ad hoc et l'instructeur derrière, la main sur le manche, des fois que... Nick me dit que c'était extraordinaire, la puissance, la vitesse, la sensation de piloter un avion mythique, mais il me dit aussi que le RV8 n'est pas en reste. Il a quand même fait l'aller et retour entre le Maine (frontière côte est Canada) et la Floride pour faire ce vol en P51.